Sherbrooke, le 5 novembre 2014 – La Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie (FCHE) et son groupede ressources techniques Entraide Habitat Estrie convient la population et les médias à une soirée d’information gratuite sur un nouveau projet résidentiel novateur à Waterville.

Soirée d’information sur le projet résidentiel écologique
« Le Champ des Possibles »
Lundi le 17 novembre 2014 à 19h
Camp Val Estrie (1000, Chemin Val Estrie)
Entrée libre

« Le Champ des Possibles » prévoit l’établissement d’une vingtaine de ménages dans un nouveau développement résidentiel écologique au cœur du village de Waterville. Une partie du projet sera réalisée selon une formule d’accès à la propriété par le mode coopératif, intégrant le partage de ressources, de bâtiments d’appoint et d’espaces verts parmi les membres.  « Le Champ des Possibles » sera conçu en concordance avec les normes de certification environnementale  LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), qui attestent des pratiques de construction et d’aménagement durables. Les promoteurs du projet, l’entreprise sherbrookoise UrbanÉco, visent ainsi la construction d’un hameau qui s’intègre harmonieusement aux formes architecturales environnantes, tout en mettant de l’avant un modèle novateur d’urbanisme écologique.

Un nouveau modèle d’habitat coopératif
Soucieuse de développer l’habitat en phase avec les enjeux du développement durable et de l’occupation du territoire, la Fédération des coopératives d’habitation de l’Estrie  travaille à l’élaboration d’un nouveau modèle d’accès à la propriété selon le monde coopératif. De nombreux projets novateurs sont présentement en développement sur le territoire de l’Estrie suivant cette formule qui allie coopération, autogestion et copropriété.  En accompagnant des promoteurs tels qu’UrbanÉco dans l’élaboration de leur projet, la FCHE souhaite mettre de l’avant une formule porteuse de changement positif pour la collectivité, qui favorise l’émergence de complexes d’habitation développés par le milieu et pour le milieu. Portant le titre provisoire de « coopératives d’usufruitiers », cette nouvelle formule permettra éventuellement de faciliter et d’accélérer la concrétisation de projets d’habitation sociale et communautaire en multipliant les sources de financement.

Information sur la rencontre